La générosité


La générosité

La générosité

20 كانون الثاني (يناير) 2016

La générosité, c’est le don prodigue de soi, de ses biens et de son e-ort. Il est du devoir de toute personne de donner une part de ce qu’elle possède et qui peut servir aux autres. La générosité ne se limite pas aux oeuvres charitables ; elle peut être assimilée à tout sacri-ce au service de la société et tout dévouement pour son intérêt. En relèvent donc toutes les actions de bienfaisance, notamment la di-usion du savoir, la disponibilité, la serviabilité et même le sacri-ce suprême en cas de nécessité.

La générosité, l’altruisme et la magnanimité font partie des valeurs cardinales à vulgariser, a-n que la paix et la sécurité règnent au sein de la société. Ces valeurs symbolisent l’amour de l’homme pour son prochain et son attachement à lui apporter aide et assistance en toute circonstance. Grâce à elles, s’accomplit l’autosu-sance économique et matérielle. Ainsi, « La nourriture d’une personne su-t pour deux, et celle de deux personnes su-t pour quatre » dit l’adage traditionnel. Il en est de même du logis : une maison que se réserve une seule famille peut en abriter plusieurs qui n’on pas d’abri.

Plusieurs exemples de proverbes et maximes dans notre patrimoine culturel glori-ent la générosité :

Le proverbe hassaniya dit : «celui qui ne s’occupe que

de lui seul, aura tôt ou tard besoin des autres.»

Le proverbe pulaar dit : «celui qui ne reçoit pas l’hôte de Dieu, recevra plus fort que lui.».

Le proverbe soninké dit : «l’hôte abruti doit se contenter d’être bien accueilli ; il ne doit nullement aspirer au trône»

Le proverbe wolof dit : «la bonté n’a pas de prix»